Nos services

Sensibilisation et information

La Société Alzheimer met beaucoup d’efforts afin de faire connaître ses services aux familles et aux proches aidants dès qu’un diagnostic de la maladie d’Alzheimer est prononcé. Malheureusement, trop de proches aidants ne se reconnaissent pas en tant que tels et tardent avant de demander de l’aide. Cet état de fait a pour conséquence d’épuiser le proche aidant, d’affecter son état psychologique et physique, mettant ainsi en péril sa propre santé. Les soins et l’accompagnement qu’exige une personne atteinte demandent de la vigilance et du soutien 24 heures par jour, et ce 7 jours sur 7. La Société Alzheimer devient un levier pour une famille lorsque les gens font appel à ses services dès le début, c’est pourquoi la sensibilisation est très importante. L’accompagnement d’un proche aidant est alors pris en charge, ce qui facilite le quotidien de la personne atteinte et de sa famille sur de nombreuses années. Ce service se concrétise par des conférences et séances d’information au grand public sur le territoire. Beaucoup d’organismes sociaux, écoles postsecondaires, collèges et l’Université du Québec à Chicoutimi font appel à la Société pour des séances d’information et des conférences.

Activités récréatives et sociales

Communément appelé ARS, ce service de répit est offert aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée, afin de leur permettre de sortir de chez eux, de socialiser avec d’autres personnes et de faire des activités de stimulation dans le but de préserver l’autonomie le plus longtemps possible. Ce service est également une source importante de répit pour le proche aidant qui se voit accorder une journée entière pour prendre soin de lui et vaquer à ses occupations. Ces journées sont maintenant au compte de 14 par semaine sur le territoire du SLSJ et permettent de recevoir 12 personnes par journée. Deux intervenantes formées et qualifiées animent les ARS.

Service-conseil et support téléphonique

Une conseillère répond aux familles par des rencontres individuelles ou familiales. L’objectif est de les accompagner, les informer et les conseiller selon leurs besoins. Lorsqu’une personne reçoit le diagnostic d’une maladie d’Alzheimer, ou d’une autre maladie neurocognitive, le premier geste est d’aller chercher de l’information. Le service est offert 5 jours/semaine et permet également de faire du soutien téléphonique avec les familles, des suivis de dossiers avec les intervenants sociaux du réseau de la santé (CLSC et CIUSS), des visites à domicile et des visites en résidences privées et publiques. Cette ressource est indispensable lorsqu’une famille reçoit le diagnostic ou encore lorsque les proches aidants sont à bout de souffle et demande de l’aide. Chaque point de service a un ou deux conseillers en place pour répondre aux gens.

Répit équipe volante (REV)

Ce service, exclusivement pour le secteur du Lac-Saint-Jean-Est, existe depuis 2013. Il consiste à donner des heures d’accompagnement atypiques, souples et de dernières minutes. Très souvent, un proche aidant voudrait se libérer quelques heures pour faire une activité non prévue dans sa routine par exemple, une sortie à la dernière minute, un rendez-vous de dernière minute non planifié, le service funéraire d’un proche, une soirée entre amis, peu importe la raison, il y a des moments où nous ne savons pas à l’avance ce qui se présentera. À 48 heures d’avis, un gardien volant se rendra à domicile pour accompagner l’aidé le temps que le proche aidant puisse profiter de quelques heures de liberté. Nos gardiens volants sont formés et qualifiés pour ce service exceptionnel. Plus de 2000 heures de service par année sont offertes aux gens du Lac-Saint-Jean-Est.

Groupe de soutien

L’objectif des groupes de soutien est d’aider les proches aidants à comprendre la maladie, à mieux s’adapter aux changements, à échanger avec d’autres personnes vivant les mêmes défis, à briser l’isolement et à supporter les familles au fur et à mesure que la maladie évolue au quotidien.

Café-rencontre

Ce service permet une continuité des groupes de soutien. Les proches aidants et les familles ont besoin d’échanger sur ce qu’ils vivent au-delà des 10 rencontres de groupe soutien, car la maladie continue d’évoluer pendant plusieurs années. Autour d’un bon café, ils se réunissent pour discuter amicalement.

Conférence

: La Société Alzheimer offre des conférences pour tous les groupes qui en font la demande. Les conférences servent à démystifier la maladie d’Alzheimer et à répondre aux questions des gens. Ce service est gratuit et il rejoint en moyenne plus de 1000 personnes par année.

Formation

Une formation professionnelle est offerte aux intervenants du milieu, aux bénévoles, aux proches aidants et aux gestionnaires de résidence. Cette formation particulièrement axée sur l’approche centrée sur la personne enseigne des méthodes d’intervention auprès des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et autres maladies neurocognitives à l’aide d’exemples concrets. Cette formation est reconnue à l’échelle provinciale et est d’une qualité irréprochable quant à sa dimension humaine et personnalisée. La formation permet de mieux démystifier la maladie d’Alzheimer, de comprendre et de réagir à travers les étapes trop souvent déroutantes pour les proches. La formation est un point d’ancrage entre la personne malade et les proches qui prennent soin d’elle.

Répit 4 jours et moins

Ce service permet à des proches aidants d’avoir du répit durant une période consécutive de 2, 3 ou 4 jours, de confier son proche à une personne d’expérience et de confiance sans souci et sans inquiétude. En résumé, un proche aidant aura le choix de partir quelques jours se reposer ailleurs, ou encore de profiter d’une présence à la maison durant quelques jours pendant qu’il vaque à ses obligations, passions ou autres. Il est fréquent que les proches aidants soient fatigués, ne trouvent plus le sommeil de façon équilibrée occasionnant trop souvent de l’insomnie, ils se sentent dépassés par les évènements, se sentent irrités et psychologiquement affaibli parce que la personne atteinte de la maladie a des comportements déroutants et plutôt difficiles à comprendre. Ainsi, il est impératif d’offrir du répit aux proches aidants afin de permettre le maintien d’une bonne santé pour ce dernier, et permettre par ricochet un maintien à domicile pour la personne atteinte, le plus longtemps possible.

Formation pratico-pratique

Cette formation permet à des proches aidants qui ont une personne vivant en hébergement ou dans une résidence privée ou publique de recevoir gratuitement une formation de six heures sur les méthodes d’approche lors des comportements déroutants vécus en hébergement. Le but de la formation pratico-pratique est de rejoindre le plus de proches aidants dans les 98 résidences privées de notre région et de leur permettre de mieux comprendre la maladie. La réalité est telle que de vivre avec la maladie d’Alzheimer comporte beaucoup de problématiques et la maladie est trop souvent mal comprise. Nous souhaitons par la formation aider à désamorcer des situations qui sont difficiles autant pour le personnel que pour les proches et les résidents. Une collaboration commune entre les familles et le personnel soignant facilite la compréhension de la maladie et aide grandement à vivre dans un environnement plus stable, sain et beaucoup plus empathique.